Accueil Différents témoignages Les « 24 heures » de la Gospa

Les « 24 heures » de la Gospa

94
0
PARTAGER

A bout de souffle ? Mon assistante Rosie raconte…

« Depuis des années, je fumais un paquet de cigarette par jour. J’avais souvent essayé d’arrêter, mais c’était chaque fois un nouvel échec. Cela me paraissait trop difficile et j’en étais venue à penser que je n’en avais pas la grâce. Je me disais : ‘Ce n’est pas que je ne souhaite pas m’arrêter, mais mon corps en a besoin. De toutes façons, si j’arrêtais, je deviendrais impossible à vivre !’

 

Le 25 juin, 2009, je décidai d’offrir un cadeau à la Gospa pour le 25ème Anniversaire de ses apparitions à Medjugorje. Je savais bien qu’il me serait difficile de ne pas fumer durant toute une journée, alors je pensais que ce serait le plus beau cadeau que je pouvais lui offrir. Ce jour-là, pendant l’apparition, je me décidai : « OK, je ne fumerai pas jusqu’à l’apparition de demain ». Mais arrêter définitivement n’était pas du tout mon but.

 

 

Je ne savais rien des 24 heures de la Gospa, ni comment cela fonctionnait. Mais me passer de fumer me semblait faisable si je savais que je retrouverais ma cigarette le lendemain. La journée passa, et je gardais en mémoire mon cadeau à la Sainte Vierge. En fait, je ne pensais plus qu’à cela, et le désir de fumer cette cigarette le soir devenait de plus en plus fort. Puis le moment tant attendu arriva, j’allais enfin pouvoir fumer cette cigarette ! Mes pensées étaient fixées sur le plaisir et la satisfaction que cette cigarette allait me procurer. Mais quelle surprise ! Alors que je me remplissais les poumons de fumée, le goût me parut répugnant ! Je jetai immédiatement cette cigarette, pensant que je devais être malade.

 

Je rentrai tout de suite dans la maison pour raconter aux autres ce qui c’était passé, pensant que la cigarette suivante serait meilleure. Mais j’eus la même réaction, ainsi que pour toutes les cigarettes qui suivirent ce jour-là. Je trouvais cela vraiment étrange; alors je me suis dit que la Sainte Vierge ne voulait plus que je fume. En effet, le lendemain, la même chose arrivait à chaque fois que j’essayais de fumer.

Je n’ai plus fumé depuis ce jour-là, donc depuis presque trois mois. Les quelques semaines qui suivirent étaient comme un temps de purification : je n’arrêtais pas de cracher un épais mucus, brun et noir, qui se reformait constamment. Auparavant, je n’avais aucune idée de ce que je mettais dans mon corps ! Et maintenant je me sens tellement mieux ! Avant, j’avais du mal à escalader les montagnes, j’en étais fourbue à chaque fois. Maintenant je les grimpe sans être à bout de souffle. Je prie mieux, et je n’ai plus à m’excuser auprès de mes proches pour sortir fumer !

 

La Gospa a tout arrangé pour moi. Je croyais lui donner quelque chose, mais en fait c’est elle qui m’a fait un beau cadeau ! »