Accueil Actualités Quels sacrifices peut-on faire ?

Quels sacrifices peut-on faire ?

2955
PARTAGER

Quels sacrifices peut-on faire ?

Ces quelques exemples tout simples vous aideront ! 

Marie nous a dit le 25 octobre :

« Vous êtes, petits enfants, mes mains étendues : priez, jeûnez et offrez des sacrifices pour la paix, le trésor auquel chaque cœur aspire… »

Cochez ceux qui vous inspirent et, pour répondre à l’appel pressant de Marie, vivez-les !

– Ne pas insulter un chauffard

– Saluer le voisin dans l’ascenseur

– Renoncer à une médisance

– Sourire à la caissière

– Bien faire la vaisselle

– Donner des signes de tendresse et d’attention à mon conjoint, prendre du temps avec lui

– Si on a le choix entre plusieurs mets, renoncer à celui qu’on aime davantage

– Réciter le chapelet en marchant

– Retenir une mauvaise parole, un juron

– Nettoyer les cendres de cigarette sans maugréer

– Manger une tartine sans beurre

– Prendre une douche froide, ou juste un peu moins chaude que ce qui serait agréable

– Ne pas écouter des médisances, les fuir au contraire

– Ne pas s’asseoir en croisant les jambes (ascèse de Saint Louis Martin) 

– Ne pas s’adosser à la chaise (ascèse de la Petite Thérèse Martin avant d’entrer au Carmel) 

– Refouler les pensées négatives sur les autres

– Se servir une seule fois de chaque plat

– Se préparer pour la messe par le silence sur le chemin de l’église

– Ne pas montrer son impatience

– Poser des actes de patience

– Faire taire les calomnies en soi

– Mettre davantage d’amour en faisant la cuisine, en rangeant la maison, en lavant les carreaux

– Demander pardon, même quand cela nous humilie

– Demander pardon pour les petites choses

– Être disponible pour mes enfants

– Retarder la sucrerie que je me suis promise de manger 

– Renoncer à un programme télé nocif 

– Renoncer à la pornographie

– Choisir un programme internet plus spirituel

– Réciter le chapelet

-Eteindre la Télé durant toute une journée

– Accepter de prier avec mon conjoint en plus de mes prières personnelles

– Me confesser plus fréquemment

– Faire cadeau d’une chose à laquelle je tiens

– Ne pas courir, marcher posément

– Remercier l’éboueur pour son travail

– Laisser sa place dans les transports publics

– Offrir une oreille attentive aux difficultés de l’autre

– Rendre grâce à Dieu pour sa santé

– Remercier Dieu pour ce que je possède : un toit, un lit, des habits, de quoi manger, étudier, travailler.

– Exprimer ma reconnaissance envers mon conjoint, mon collègue de travail

– Renoncer à un soupir

– Donner une aumône à un pauvre, avec un grand sourire

– Renoncer à un achat personnel pour offrir un cadeau à quelqu’un qui souffre de tristesse

– Ne pas empiéter sur la conversation d’un repas, et laisser du temps de parole aux autres

– Renoncer à une parole pour me faire valoir

– Nettoyer les toilettes sans qu’on me le demande

– Ramasser un papier ou une ordure devant la maison 

– Ranger ma chambre

– Ranger une pièce commune

– Mettre de l’huile dans le gong de la porte qui grince depuis 18 mois déjà

– Recoudre le bouton de la chemise de mon époux

– Ne pas fumer dans une pièce commune

– Retarder une cigarette, une addiction 

– Moins me ronger les ongles

– Accepter en silence une remontrance juste ou injuste

– Rendre un service avant qu’on ne me le demande

– M’habiller décemment

– Diminuer mon temps sur les réseaux sociaux

– Parler de la vie d’un saint durant un repas

– Faire mon devoir d’état en priorité

– Dire la Vérité à mon conjoint : non pas ses 4 vérités !

– Renoncer à tout mensonge

– Prier pour mon curé plutôt que le critiquer

– Retenir une médisance sur l’Église

– Rendre un service à la paroisse

– Rendre un service à la voisine

– Rendre visite à un malade ou à quelqu’un qui a besoin de compagnie

– Bénir intérieurement (de bon cœur) quelqu’un qui m’énerve

– Renoncer à une rancune, une amertume

– Parler moins fort dans les escaliers

– Ne pas claquer la porte

– Retenir une porte qui claque, ne pas faire cliqueter bruyamment mon trousseau de clefs

– Laisser passer quelqu’un devant soi

– Ne pas doubler dans la queue

– Faire un cadeau à quelqu’un dont c’est l’anniversaire ou la fête

– Renoncer à un regard provoquant

– Retarder l’envoi d’un message non urgent ou la lecture d’un message. 

– Offrir un Chapelet de la Miséricorde ou une dizaine de chapelet pour un prêtre en difficulté

– Proposer d’aller acheter le pain quand il pleut 

– Fermer son portable pour un temps déterminé 

– Offrir une messe pour un défunt de la famille, ou pour un défunt qui nous avait fait du mal

– Se lever quelques minutes plus tôt pour offrir sa journée à Jésus et à Marie

– Sourire à une personne de mauvaise humeur et ne pas entrer en discussion avec elle 

– Lire et mémoriser un passage de l’Evangile qui nous touche au lieu de regarder une émission

– Lors d’une contrariété, remercier et bénir Dieu au lieu de râler

– Prier les litanies de St Michel pour une personne tentée par le diable

– Offrir un chapelet à Marie pour une maman tentée par l’avortement

– Se retenir d’exprimer un jugement négatif sur une personne qui nous ennuie, et prier pour elle 

– Renoncer à toute sucrerie durant une journée 

– Limiter le nombre de cigarettes prévues pour la journée, ou s’abstenir de fumer durant quelques heures

Demandez à Jésus quels sacrifices lui plairaient le plus ! 

Offrez-les lui par amour,

vous lui permettrez de vous envoyer des torrents de grâces !

Voici un bel encouragement sur le chemin de la sainteté : 

À 8-10 ans la petite Thérèse trouvait jusqu’à 100 petits sacrifices par jour lorsque, le soir, elle comptait les nœuds de sa cordelette à sacrifices !

Sr Emmanuel, Cté des Béatitudes