Accueil Nouvelles 2011 Les nouvelles de soeur Emmanuel mai 2011

Les nouvelles de soeur Emmanuel mai 2011

68
PARTAGER

Les Enfants de Medjugorje 2011

Autorisation est donnée de diffuser ce texte sous deux conditions : 1°) ne changer aucun mot

2°) citer la source « Enfants de Medjugorje » ainsi que notre site en français: www.enfantsdemedjugorje.fr

E-mail : gospa.fr@gmail.com

 

 

Le 15 mai 2011

 

Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !

1 – Le 2 mai 2011, Mirjana reçut son apparition mensuelle à la Croix Bleue, entourée d’une grande foule. Après l’apparition, elle nous transmit le message suivant :

« Chers enfants, Dieu le Père m’envoie pour vous montrer le chemin du salut, car, mes enfants, il désire vous sauver et non vous juger. C’est pourquoi moi, comme mère, je vous rassemble autour de moi car je désire vous aider, par mon amour maternel, à vous libérer des saletés du passé et à commencer à vivre de nouveau et de manière différente. Je vous invite à ressusciter en mon Fils. En même temps que la confession des péchés, renoncez à tout ce qui vous a éloignés de mon Fils et a rendu votre vie vide et sans succès. Dites « Oui » au Père avec le coeur et mettez-vous en route sur la voie du salut sur laquelle il vous appelle par l’Esprit-Saint. Je vous remercie.

Je prie particulièrement pour les bergers, afin que Dieu les aide à être à vos côtés de tout coeur. »

2 –  Pour son message du 2 mai, le lendemain de la Béatification de Jean Paul II, la Vierge ne pouvait pas trouver une meilleure expression pour exprimer la prière de son cœur ! Elle prie pour que Dieu aide les bergers à être à nos côtés, de tout cœur. N’est-ce pas ce qui nous a tous émerveillés dans la vie de Jean Paul II ? Un cœur de berger par excellence, et cela jusqu’à son dernier souffle ! Alors qu’il n’avait plus ni voix ni force, il a pu s’adresser une dernière fois aux jeunes rassemblés sous sa fenêtre le 2 avril 2005, disant : « Je vous ai cherchés, et maintenant c’est vous qui venez à moi ! Je vous remercie !» 

Prions Jean Paul II plus que jamais ! Puissent tous nos bergers recevoir un tel cœur, étroitement uni au Christ, et tellement proche des hommes, de toutes cultures et de toutes religions !

3 –  Franck et Jean Paul II. Au collège « Queen of Peace » de New Jersey (USA), Franck fut choisi pour accueillir Jean Paul II à l’aéroport, en octobre 1995, et assister à sa messe papale dans le stade géant. Franck était un élève exemplaire, toujours bien élevé, posé et très doué. Petit problème toutefois : Franck était protestant, il ne comprenait rien au rôle du pape dans l’Eglise, et il n’arrêtait pas de le critiquer. Plus la date de sa visite approchait, plus il murmurait contre le Pape.

Franck avait accepté ce choix, car cela lui permettait de sortir du collège pour 24 heures, et de rencontrer un leader de renommée mondiale.

A son retour au collège, il rayonnait tellement que ses amis le bombardèrent de questions. Il raconta : « Ce matin, avant l’arrivée du pape, je m’attendais à voir un leader arrogant et égoïste. Mais au moment où le pape se mit à marcher vers la foule et à bénir les gens, je me suis retrouvé près de la barrière qui maintenait la foule. Lorsqu’il s’est approché, il m’a regardé droit dans les yeux, il a élevé sa main droite et a tracé une croix sur mon front. »

Interrogé alors sur l’effet que cela fit sur lui, Franck répondit et continue à répondre : « Lorsque j’ai regardé ses yeux, j’ai vu Jésus ! Devant lui, on ne peut pas s’empêcher de ressentir que l’on se trouve devant le ciel ; on voit le ciel dans ses yeux ! »

Depuis ce jour-là, Franck n’est plus le même. Jean Paul II est devenu son ami, son frère, son héros et son père. Il ne rate jamais une occasion de parler de sa « rencontre avec le ciel », et il est intarissable sur le regard de Jean Paul II. Et son plus grand trésor, qu’il garde comme une précieuse relique, est le chapelet que lui a donné le pape.

Aujourd’hui, Franck est un pasteur de feu qui attire des foules au Christ. Il n’estpas devenu catholique, mais il est un instrument d’unité. Jean Paul II est toujours dans son coeur et… il n’a pas dit son dernier mot !

 4.  La danse du soleil. Une amie portugaise se rendit à Fatima pour les grandes célébrations du 13 mai, anniversaire de la 1ère apparition de Marie en 1917. Mais cette année, Fatima célébrait aussi la Béatification de Jean Paul II.

Des écrans géants étaient dressés pour transmettre les images de la Béatification, et 20.000 pèlerins étaient rassemblés près de la basilique. Notre amie nous a raconté que vers 13h.30, lorsque les images de Jean Paul II apparurent sur les écrans, un très large cercle lumineux se forma soudain autour du soleil, c’était comme un arc en ciel qui projetait des rayons de toutes les couleurs. Le soleil se mit à danser dans le ciel comme pour se joindre à la célébration. Les media du Portugal ont diffusé cette même information.

Certes, Jean Paul II était très lié à Fatima ! A la suite de la tentative d’assassinat du 13 mai 1981, il a toujours attribué sa protection à Notre Dame de Fatima. « Une main a tiré, disait-il, une main maternelle a dirigé la balle ». Le pape du Totus Tuus (tout à toi Marie) a-t-il voulu nous donner un signe ? Déjà, le 13 octobre 1917, lors de la 6ème et dernière apparition de Marie à Fatima, 70.000 personnes virent le soleil danser ! L’évènement est intéressant.

 

 5.  L’évèque chinois王宠林主教. Lors de mon voyage en Chine le mois dernier, j’ai visité la province de l’Hebei au nord du pays. Là, mes amis m’ont fait connaître une figure qui leur est chère, celle de leur évêque, né au ciel l’an dernier, MgrRaymond Wang Chong-LinLin.

Arrêté comme prêtre en 1958 et prisonnier durant 21 ans, il ne put rentrer chez lui qu’en 1979. Consacré évêque en 1983, son diocèse était exangue: pas de prêtres, pas de religieux ni religieuses, pas de couvent, pas même une église, rien… Il fit un pélerinage au Sanctuaire Marial de la province de Shanxi afin d’implorer la Sainte Vierge. Il avait un amour débordant pour elle. Il disait à ses proches : “ Vous savez combien l’appel à devenir évêque est noble, et combien cette responsabilité est lourde. Je ne peux que me confier à la Vierge Marie ! Elle est la Mère de Dieu, la Mère de l’Eglise et aussi ma Mère bien-aimée. L’Eglise a fait de moi un évêque, mais ici l’Eglise n’a rien ! Pas de terrain, pas même une chambre, pas de séminaristes… Quel pauvre berger je suis ! Que veut la Mère de Dieu ?“

Il entendit parler du Sanctuaire Marial de Bansishan, où la  Vierge apparaissait depuis 1982 et il décida d’y aller. Il raconte : “ Une voix semblait me pousser à aller rencontrer ma Mère là-bas. Nous avons prié le rosaire à genoux, et durant la prière elle m’est apparue près de l’église, vêtue de blanc, avec une ceinture bleue. J’ai regardé dans ses yeux et elle a regardé dans mes yeux. O Mère, puissiez-vous toujours garder votre regard posé sur moi ! Le lendemain, j’ai célébré la messe dans l’église à ses intentions, une messe très importante pour moi car j’y ai offert les 60.000 fidèles de mon diocèse, je me suis offert moi-même ainsi que tout mon diocèse, et je les ai consacrés à la Vierge. Je lui ai dit : ‘Comme je n’ai rien, je ne peux rien faire. Alors je te consacre mon diocèse, à toi ma Mère, prends-en soin toi-même !’ Ma Mère Marie me dit: „Mon enfant, ne t’inquiète pas, je prendrai soin de toi comme je prends soin de mon Fils Jésus“. Il en fut ainsi ! La Vierge accéda à sa requète car, à son retour, les prêtres et séminaristes commencèrent à affluer. En peu de temps, il put créer un séminaire (1985), relancer la congrégation de Ste Thérèse, ouvrir un orphelinat, un Centre de vocations, un Centre de formation pour les Laïcs, etc…

Cet évêque a pu réussir l’impossible: Dans sa pauvreté radicale et sa solitude, il a prié avec foi, il a tout consacré à la Mère de Dieu et s’est abandonné à elle avec une confiance d’enfant. Il savait qu’elle prendrait à coeur les affaires de son Fils mieux que personne. Ajourd’hui, combien de consacrés font face à des situations similaires de manque, de solitude, et sont tentés de baisser les bras devant l’ampleur de la tâche à assumer. Mais la Vierge est prête à faire des miracles dès qu’il s’agit des affaires de son Fils et du salut de ses enfants ! Aussi, depuis 30 ans à Medjugorje, elle essaie de nous faire tomber à genoux !

6.  Le 30ème Anniversaire des apparitions seracélébréle 25 juin. Des grâces abondantes vont pleuvoir sur ceux qui viendront ou qui s’uniront à la prière de la paroisse, saisissons-les pendant qu’elles passent ! Certains ont déjà prévu d’offrir un trentain à la Reine de la Paix, avec efforts précis de conversion, prières, jeûnes, démarches de pardon, initiatives de charité, sacrifices, etc. Un jour la Gospa a dit au groupe de prière : « Ma plus grande joie est de vous voir prier mon Fils Jésus ensemble, réunis en un seul cœur ». Chaque famille ou groupe d’amis peut offrir ce cadeau à la Vierge pour la remercier de ses venues, et ainsi être sûrs de lui faire plaisir.

Chère Gospa, comment te remercier pour l’extraordinaire mission que tu réalises parmi nous depuis 30 ans ?

Viens murmurer à nos cœurs le cadeau que tu aimerais recevoir de  nous.

                                                                                                                    Soeur Emmanuel +